Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Heureu[se] qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage [...] Et puis est retourné, plein d'usage et raison !

L'APPEL DU LARGE : Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme, Le coeur gros de rancune et de désirs amers, Et nous allons, suivant le rythme de la lame, Berçant notre infini sur le fini des mers. Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent Pour partir, coeurs légers, semblables aux ballons, De leur fatalité jamais ils ne s’écartent, Et sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons ! Amer savoir, celui qu’on tire du voyage ! Le monde, monotone et petit, aujourd’hui, Hier, demain, toujours, nous fait voir notre image : Une oasis d’horreur dans un désert d’ennui !

DAY 8

Publié le 27 Février 2017 par Number 3 in hiver, USA, miam-miam, contacts, animaux, yellowstone, national parks

DAY EIGHT
EXPEDITION AU GRAND CANYON OF THE YELLOWSTONE

Excellente nuit dans un lit king size aussi large que long avec six oreillers rien que pour moi...

Réveil à 2 heures et devant la grosse journée qui nous attendait, j'ai pris un somnifère en vente libre dans les supermarchés aux US et pour la première fois, c'est le réveil qui m'a fait ouvrir les yeux à 6 heures !
A trois jours du retour, il serait bon que je me fasse au jet lag !

Petit déjeuner pas mal en self service : continental et hot breakfast.
Par ici, les chasseurs ont cédé la place aux snow mobilers qui racontent leurs exploits, se donnent des conseils et comparent la taille de leurs snow mobiles... Les vêtements camouflage et les casquettes sont toujours de mise, par contre !

 

Préparation des sandwiches et snacks pour la journée et rendez-vous dans le lobby pour attendre notre guide.

En route à nouveau vers le parc de Yellowstone mais cette fois vers le Grand Cayon of the Yellowstone.

Nous avions déjà vu la Gibbon et la Madison river, il nous manquait la Yellowstone river.

Notre guide sera Skip, un professeur à la retraite qui fait guide l'hiver. Il nous raconte l'incendie de 1988 qui a duré de début mai à fin octobre et qui n'a été éteint qu'avec les premières neiges.

Il nous parle aussi de la popularité croissante du parc : 5 millions de visiteurs en été, contre 100 000 en hiver.

Nous partageons le camion avec quatre japonais qui passent leur temps à se laver les mains avec un désinfectant qui sent le déodorant pour chiottes après chaque sortie, à manger des chips la bouche ouverte et à roter de façon très sonore sans s'excuser...

 

En dehors du guide et des japonais, nous avons vu des bisons (beaucoup !), des coyotes (deux fois trois et un solitaire), des cygnes et un bald eagle (l'emblème des USA) en train de manger un poisson.

 

 

DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8

Cherchez les coyotes, au-dessus !

DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8

Bien sûr quelques fumerolles, des snow mobiles et au milieu coule une rivière...

DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8

Et enfin, le Grand Canyon of the Yellowstone d'une rive à l'autre, de haut en bas et les chutes lowers and uppers :

DAY 8
DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8DAY 8

Il y a par endroit près de trois mètres de neige, les accès aux points de vue se font dans des couloirs creusées dans la neige :

DAY 8DAY 8
DAY 8DAY 8DAY 8
DAY 8DAY 8

Les paysage mais aussi le froid, le vent et l'altitude sont à couper le souffle !

DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8

La pause déjeuner se fait dans un warming hut :

DAY 8
DAY 8
DAY 8

Le toit est couvert de neige et en cours de déneigement, en solo, à la scie :

DAY 8
DAY 8DAY 8

Retour avec quelques bisons de plus, la rivière et de la neige...

DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8
DAY 8

Arrivée à West Yellowstone, passage chez Backcountry Expeditions et on réserve une snow mobile pour après-demain...

DAY 8
DAY 8
DAY 8

Dîner chez McDo avec un "all day breakfast" à 19h...

Et soirée Oscars (et publicités), où les discours à connotations politiques, critiques et ironiques des acteurs et présentateurs engagés ont plus d'intérêt que les nominations en elles-mêmes !

Bonne nuit !